Préparez votre agenda, il est temps de graver d’un lutin les dates des journées TAPAJ pour cette année 2018 ! L’événement, co-organisé en partenariat avec l’association La Sauvegarde du Nord, se tiendra à Lille les 11 et 12 octobre. La 5e journée nationale rassemblera l’ensemble du réseau interne et nos partenaires le jeudi 11, puis la 2e journée du réseau sera exclusivement consacrée à nos structures porteuses et associations intermédiaires partenaires le vendredi 12.

Dans la continuité de notre démarche « Faire Réseau » instaurée en 2017, nos journées se dérouleront autour du thème « Entreprendre Ensemble » : l’occasion de mettre à l’honneur les liens avec le monde de l’entreprise à travers différentes approches lors de ces deux jours !

  • Le jeudi 11 octobre, notre journée nationale débutera par une matinée consacrée aux Quartiers Politiques de la Ville, puis laissera la place à des échanges entre TAPAJeurs et entreprises. Les noms des intervenants et partenaires seront communiqués prochainement.
  • Le vendredi 12 octobre, notre journée du réseau sera composée d’ateliers avec l’implication de partenaires entreprises, pour des temps de travail collectif autour du démarchage commercial. Centrée sur les besoins immédiats de nos porteurs, cette journée se veut riche d’expériences et d’apprentissage pour l’ensemble de nos adhérents, mais également informative par des temps d’échanges sur le développement du réseau et les outils mis à disposition.

TAPAJ France vous retrouve à la rentrée, avec le programme complet de ces deux jours et l’ensemble des informations pratiques.

Lire la suite »

Parce qu’elles sont les seules à pouvoir répondre aux besoins du programme, les Associations Intermédiaires ont un rôle central dans TAPAJ France. Véritables alliées des CAARUD/CSAPA porteurs, elles sont de plus en plus nombreuses à s’engager aux côtés de ces derniers et à participer aux différents évènements organisés par TAPAJ France.

La « Cellule des AI TAPAJ » est née en janvier 2018 sous l’impulsion de leur mobilisation grandissante. Elle a pour rôle d’accompagner les AI dans leur mission aux côtés des Tapajeurs et des CSAPA/CAARUD en leur offrant un espace de réflexion et de production au sein de l’Association TAPAJ France.

Ainsi, le travail de la Cellule des vingt Associations Intermédiaires de TAPAJ France se poursuit. Il se dirige vers la rédaction de fiches sur les thématiques suivantes :

  • Les modalités de paiement des Tapajeurs
  • La visite médicale
  • Le calcul du coût du travail en phase 1
  • Le partenariat avec les entreprises
  • Rôle et place des AI dans le parcours des Tapajeurs et articulation avec le porteur CSAPA / CAARUD.

Destinés aux nouvelles AI ou aux AI déjà engagées, ces documents, permettront notamment de clarifier certains points techniques de l’accompagnement ou de la mise en œuvre des programmes.

La cellule des AI s’est vue récemment dotée d’un « Annuaire des Associations Intermédiaires de TAPAJ France » pour favoriser la transversalité, ainsi que d’un accès à la plate-forme des Adhérents « TAPAJ Pro ». Ces fiches viendront compléter le corpus de ressources mis à la disposition des acteurs engagés dans TAPAJ, et ce, d’ici le mois d’octobre 2018.

Contact info : Dominique MEUNIER – d.meunier@tapaj.org

Lire la suite »

 

TAPAJ, Un chez soi d’abord… Les actions initiées au plus proche de la demande de la personne se développent ces dernières années dans le domaine de l’insertion via le logement, le travail, le soin. Loin des cascades de réponses protocolaires au format « step by step », ces approches complémentaires se structurent à travers une approche intégrée et une continuité de propositions sans prise en charge en silo. En amont des notions de parcours et autres temps de construction de projets, s’appuyant sur les motivations de changement de la personne, avec laquelle s’expérimente des actions co-évaluables, pour qu’elle puisse en renforcer sa perception de se ré-approprier une partie de sa capacité d’impulser du changement sur sa trajectoire de vie.
Pourtant en France, le format de réponse passant par la formation comme porte d’entrée d’une intégration sociale et professionnelle reste largement prépondérant.

Ce schéma « train and place » quasi hégémonique occulte le fait que, dans de nombreux autres pays, notamment anglo-saxons, la réponse en terme de « place and train » existe aussi. Respectant le fait que les deux puissent correspondre à des publics différents, mais également, chez une même personne à des temps différents de sa propre trajectoire de vie.

Notre crainte aujourd’hui est que toutes nos expérimentations soient catégorisées en silo avec des indicateurs spécifiques, centrés selon les cas sur la question de l’hébergement ou du travail, au risque de perdre le cap de l’approche intégrée, de la démarche globale et systémique.

Sommes-nous seulement sur un amoncellement de projets innovants utilisant les leviers de l’emploi et du logement ? Notre conviction est que nous travaillons à un changement de paradigme dont nous avons maintenant la responsabilité collective de le faire reconnaître et accompagner pleinement par les pouvoirs publics. Pour reprendre la fameuse formule, nous avons su passer du bruit à la parole sur nos territoires, pour construire des réponses faisant cheminer de la parole aux actes… Il nous reste aujourd’hui à passer collectivement l’épreuve de la reconnaissance politique !

Pas d’actions éparses sur une niche de publics cibles très précis… Pas de Housing First, de Working First, mais seulement et toujours de l’Acting First ! Une mise en situation immédiate, prenant sa source sur l’expression de ce qui est important ici et maintenant pour la personne concernée.

Au gré de nos rencontres, nous avons décidé de recueillir les opinions et l’expertise de personnes reconnues dans leur domaine, afin de diffuser prochainement une première somme de recherches les plus récentes qui continueront d’irriguer nos pratiques de terrain.

Notre souhait est de continuer cette réflexion avec l’ensemble de nos partenaires : DIHAL, MILDECA, CIPDR, Fédération Addiction, FAS… À ce titre, un premier comité technique est co-organisé avec la DIHAL courant avril 2018.

 

Lire la suite »

TAPAJ France co-organise avec les CAARUD et les CSAPA porteurs des programmes TAPAJ de Mulhouse, Besançon, Metz, Strasbourg et Dijon une journée régionale TAPAJ Grand-Est intitulée :

TAPAJ dans le Grand-Est :
Pratiques, Enjeux & Perspectives à l’échelle du territoire

 

TAPAJ est un programme innovant d’insertion par le travail des jeunes âgés de 16 à 25 ans, en situation de grande précarité. Il se déploie sous la forme de chantiers réalisés par les jeunes et encadrés par des travailleurs sociaux dans une optique de revalorisation personnelle et de réduction des risques sociaux.
Il permet aux jeunes d’être rémunérés en fin de journée, pour une activité professionnelle qui ne nécessite pas de qualification ou d’expérience professionnelle particulière et ne les engage pas sur la durée.
TAPAJ apporte en cela une réponse adaptée à ce public, que leurs problématiques sociales, éducatives et sanitaires tiennent éloignés des dispositifs de droit commun.

TAPAJ repose sur un partenariat innovant entre une structure médico-sociale spécialisée en Addictologie (CSAPA ou CAARUD) porteuse du programme, une Association Intermédiaire (structure de l’insertion par l’activité économique) et des entreprises ou des services publics.
Il s’inscrit dans une dynamique locale en mettant en synergie des dispositifs et des acteurs qui partagent la nécessité d’offrir de nouvelles réponses intégratives.

En 2018, plus de 18 villes françaises sont engagées dans TAPAJ France. Sur le Grand-Est, on dénombre 5 programmes TAPAJ à Mulhouse, Besançon, Metz, Strasbourg et Dijon.

Aujourd’hui, dans une logique de cohérence et d’articulation, les représentants des 5 programmes TAPAJ du Grand Est souhaitent réunir leurs partenaires pour :

  • Favoriser l’interconnaissance entre les acteurs impliqués,
  • Partager expériences et questionnements sur le programme,
  • Promouvoir une dynamique territoriale de TAPAJ,
  • Identifier des perspectives à venir.

Découvrez le programme complet ci-dessous :

 

Cette rencontre se tiendra à partir de 8h30 le :

 

L’accès à cette journée est gratuit et l’inscription en ligne est obligatoire en cliquant sur le lien ci-dessous :

S'INSCRIRE

Au plaisir de vous y retrouver,

TAPAJ France, TAPAJ Mulhouse, TAPAJ Besançon, TAPAJ Strasbourg, TAPAJ Metz / Forbach, TAPAJ Dijon

Lire la suite »

Du 13 janvier au 18 février 2018, l’association Open Mind organise une exposition de photographie du plasticien Paps Toure au château de Ladoucette (Drancy).

Le temps d’une exposition l’association Open Mind vise à ouvrir les esprits sur différents aspects et ainsi briser certains préjugés type :

  • « Les expo c’est pour les riches »
  • banlieue et ouverture culturelle ne vont pas ensemble

en savoir plus…

 

Lire la suite »

Comme annoncé avant l’été, TAPAJ France organise sa 4e Journée Nationale où structures porteuses, institutions, entreprises et l’ensemble des partenaires sont invités à se rassembler.

Retours d’expériences, actualités partenariales et nouvelles recherches universitaires transnationales… Voici le programme !

La 1ère Journée du Réseau (réservée aux programmes TAPAJ et aux AI partenaires) et la 4e Journée Nationale auront lieu respectivement au Théâtre Very Good Show puis à la Maison des Associations de Solidarité.

Les inscriptions sont d’ors et déjà ouvertes, nous vous invitons à suivre le lien ci-dessous (Les informations pratiques arrivent prochainement).

Change Title

S'inscrire en ligne

Au plaisir de vous y retrouver !

Lire la suite »

Pour la 4e année consécutive, TAPAJ France organise sa JOURNÉE NATIONALE où structures porteuses, institutions, entreprises et l’ensemble des partenaires sont invités à se rassembler autour du projet. Retours d’expériences, actualités partenariales et nouvelles recherches universitaires transnationales…

Cette journée sera l’occasion de faire le point sur le développement de TAPAJ France et ses perspectives pour l’avenir. L’événement se déroulera le mardi 3 octobre 2017 en plein cœur de Paris.

Lire la suite »

Le 2 juin dernier, à la Maison de l’Europe de Paris, a eu lieu la 3e Journée Nationale TAPAJ et a réuni une centaine de personnes. La journée a été rythmée par diverses interventions autour des tapajeurs.

L’ouverture de cette journée a été faite par Jean-Michel DELILE, Vice-président de la Fédération Addiction suivi de Chloé MONS, Cheffe de projet de la lutte contre l’exclusion de la Mairie de Paris et enfin Danièle JOURDAIN-MENNINGER, Présidente de la MILDECA.

Cette dernière a notamment réaffirmé le soutien de la MILDECA au programme TAPAJ et à la création de TAPAJ France.

Lors de la première table ronde, la question de la jeunesse et de la précarité a été évoquée par Denis CLERC, Économiste, concernant les causes du chômage et de la précarité chez les jeunes avec des emplois sans qualification.

Puis Christophe BLANCHARD, Sociologue, a développé son propos sur les fragilités sociales existantes et le problème récurant de l’accueil des maîtres accompagnés de leurs chiens dans les centres .

Les nombreux thèmes qui ont été abordés tout au long de cette journée rendent compte de l’enjeu dans lequel TAPAJ se positionne, a la croisée des chemins et des institutions. Elisabeth JOHSTON, Déléguée générale FESU est revenu sur la question la prise en charge des jeunes en errance du point de vu de la sécurité urbaine.

Alexis GOURSOLAS, quant à lui, réaffirma le soutien de la FNARS à TAPAJ avec l’importance du volet lobbying Politique.

Nathalie LATOUR, Déléguée générale de la Fédération Addiction nous a éclairé sur la nécessité de penser la prise en charge globale des tapajeurs, ce qui fait de ce programme un montage partenariat unique au bénéfice des usagers.

Alexandra MENIS de la DGCS a fini avec l’annonce du déploiement du plan pauvreté permettant une garantie pour les jeunes. La DGCS qui soutient TAPAJ France sur le terrain ce qui consolide leur partenariat et renforce leur lien.

L’après midi :

La première table ronde, constituée d’éducateurs et responsables de chaque centre TAPAJ, a permis un retour d’expériences très nourrissant sur le quotidien des plateaux de travail dans les 10 villes que compte aujourd’hui TAPAJ. Différents thèmes ont été abordés : l’accès à l’insertion, les soins, la Réduction Des Risques, le modèle économique de TAPAJ, le lien CAARUD/Association intermédiaire avec de nouvelles expérimentations pour prévenir les ruptures de parcours.

La seconde table ronde était plus directement consacrée à la toute nouvelle association TAPAJ France avec : Jean-Hugues MORALES, Coordinateur TAPAJ France, Patricia COURSAULT, MILDECA, Marion BEN HAMMO, Fondation France et Patrice LAMBERT, Fondation Orange. Ce temps a permis de réaffirmer les partenariats existants, d’évoquer les directions prises pour les mois à venir et d’ébaucher les opportunités émergentes.

Le programme TAPAJ a été remarqué au niveau national mais également international. De nombreux partenaires étrangers se sont déplacés spécialement pour l’événement.

Une dernière table ronde leur était consacrée constituée de Serges BRUNEAU Spectre de Rue Québec, Emile ROUX, Société de développement social du Québec, Carlos RIBEIRO et Miguel LOURENCO, représentant le Portugal et Martine Baudin de Première ligne en Suisse.

Lire la suite »

Mis en place à Bordeaux depuis trois ans, le dispositif TAPAJ, qui permet de rémunérer des jeunes en errance par des contrats de travail à la journée, s’apprête à se structurer au niveau national. Le point sur cette nouvelle phase avec Jean-Hugues Morales et Agnès Creyemey, éducateurs de rue au sein du Comité Etude Information Drogue (CEID), qui pilote le projet sur Bordeaux.

Lire la suite »